« The Werewolf Experiment » : Escape Room in a Box

19 puzzles. 3 locks. 1 hour to save your life.

Financé en crowdfunding sur Kickstarter en février 2016, « The Werewolf Experiment » est l’un des précurseurs des « escape box », jeux d’enquête inspirés des escape games mais jouables chez soi.

Bien avant le succès des séries « Unlock » ou « Exit », le duo Juliana Patel et Ariel Rubin a remporté un joli succès de financement participatif (plus de 130 000 $ levés) pour cet ovni ludique, qui avait, dans les mois précédant sa campagne, convaincu joueurs et testeurs professionnels. Réédité un an plus tard par Mattel (la version que nous avons testée), avec un look nettement plus pro mais aussi plus industriel, le jeu réussit une agréable synthèse entre énigmes de réflexion, de manipulation, le tout sur fond d’un storytelling plutôt bien tenu, même si pas particulièrement crédible.

La difficulté de « Werewolf » est moyenne, et il n’est pas grand-chose qui surprendra des férus d’escape games. La présence de cadenas et d’une bonne variété d’objets pseudo-réels renforcent tout de même l’immersion, même si le produit est ici plus standardisé et a perdu son côté « fait main ». Comme souvent, mieux vaut ne pas tenir compte du nombre maximal de joueurs indiqués sur la boîte (8) : 4 voire 5 semble la limite pour maintenir le réel plaisir de chacun.

Le jeu est aujourd’hui toujours disponible à la vente, mais n’a jamais été importé en France, et donc seulement en version anglaise. Les énigmes textuelles ne sont pas particulièrement complexes, mais requièrent un niveau de langue intermédiaire. Il faudra compter entre 60 et 90 minutes pour terminer le jeu, qui constitue une bonne entrée en matière dans l’univers des escape box !

« The Werewolf Experiment »
Autour de 35$. L’acheter d’occasion.
http://www.escaperoominabox.com/

Une réflexion sur “« The Werewolf Experiment » : Escape Room in a Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *