« Marie’s Room »

Sorti au printemps dernier, « Marie’s Room » fait partie de ces petites perles narrativo-ludiques créées par des développeurs indépendants, à l’instar de, dans des genres sensiblement différents, The Room ou Sara Is Missing. Comme dans ce dernier opus, c’est avant tout l’atmosphère qui est importante ici. Le contexte de départ est des plus simples : le joueur incarne Kelsey (sa voix off sert de fil rouge), l’amie d’enfance de Marie Torres dont on va reconstituer l’histoire tragique à partir des objets de sa chambre, comme dans un voyage spatio-temporel auquel il sera fait quelques (trop ?) clins d’œil dans les éléments du décor.

Le gameplay est fluide (boutons directionnels pour se déplacer, souris pour interagir et zoomer) et les graphismes réussis. La durée de vie du jeu est infime (30 à 40 minutes) et les énigmes n’en sont pas vraiment puisqu’il ne s’agit que de récupérer le mot de passe d’un ordinateur ainsi qu’un code de cadenas, facilement identifiables une fois visualisés tous les éléments de la pièce. Ce qui compte ici c’est avant tout le storytelling, car « Marie’s Room » tend plus du côté de la fiction que du jeu. Ne comptez pas vivre une expérience hors du commun, particulièrement angoissante ou illuminatrice, mais un petit récit sans ambition, joliment narré, qui montre comment le jeu vidéo peut être un support pertinent pour raconter des histoires.

« Marie’s Room », par Kenny Guillaume and Dagmar Blommaert
Téléchargeable gratuitement sur Steam : https://store.steampowered.com/app/648390/Maries_Room/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *